Comprendre les mécanismes de la météorologie, Essai scientifique
Éditeur
Éditions La Vallée Heureuse
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Comprendre les mécanismes de la météorologie

Essai scientifique

Éditions La Vallée Heureuse

10.99

Autre version disponible

Découvrez toutes les réponses à vos questions sur la météorologie, cette science en constante évolution, utile dans le quotidien de tout un chacun.
Peut-on toucher un arc-en-ciel ? Pourquoi le cyclone a-t-il un œil et porte-t-il un nom ? Que signifie un ciel rouge à l'aube ou au crépuscule ? Qu'est-ce qu'une aurore boréale ? Qui a inventé la rose des vents ? À quoi servent les girouettes ? Qu'est-ce que le Gulf Stream ? Comment se forment les orages ? Est-il vrai que le vent d'autan rend fou ?
Depuis toujours, l'être humain est fasciné par ce ciel qui le domine. Les Gaulois le craignaient, pensant qu'il leur tomberait sur la tête ; les Égyptiens vénéraient le soleil ; les anciens religieux invoquaient la colère de Dieu lors de manifestations orageuses.
Au fil de son histoire, l'homme considéra peu à peu le ciel non plus d'un point de vue mystique, mais plutôt de manière rationnelle, en essayant de comprendre quelle réalité il représentait. Des simples signes aux techniques modernes, nous avons ainsi appris à déceler les mécanismes qui régissent l'ensemble de l'atmosphère.
Aujourd'hui, notre intérêt pour la météo n'a pas changé. Nous en sommes autant dépendants que nos ancêtres. Nous avons hérité des connaissances des premiers météorologues du XIXe siècle, et les moyens technologiques devenant plus performants, il nous est possible à présent de mieux comprendre comment fonctionne la météorologie et d'en appréhender les manifestations, même s'il nous reste encore beaucoup encore à découvrir.
À la fois historique, informatif, pédagogique, technique et enrichi d'anecdotes, cet ouvrage vous révèle tout ce que vous voulez savoir sur la météorologie en vous ouvrant les portes du ciel.
EXTRAIT
Placée sur une carte, la rose des vents permet de naviguer : en identifiant le vent par ses caractéristiques, on retrouve les points cardinaux, et donc la direction à prendre. Les Grecs anciens utilisent des cartes très simples. La Grèce est placée au centre, les limites terrestres sont le monde des Éthiopiens au sud, le royaume des morts à l'ouest, le pays des terribles géants au nord et l'Asie mineure à l'est (où se situe Troie). Ils placent la Grande Mer (aujourd'hui la Méditerranée) au milieu des terres, et le Fleuve océan tout autour des terres dont les limites ne sont pas déterminées.
Aristote, dans sa théorie des vents, ajoute quatre directions complémentaires : le Mèse (entre le nord et le nord-est), le Phénicias (entre le sud-est et le sud), le Libonotos (entre le sud et le sud-ouest) et le Trascias (entre le nord-ouest et le nord). On dispose alors de roses des vents plus précises dotées de douze branches.
À PROPOS DE L'AUTEUR
David Del Regno est né à Bordeaux en 1975 et a grandi à Pau. Après une carrière en tant que météorologue au service de l'armée de l'air, il est aujourd'hui tourné vers l'astrophysique, discipline dont il est diplômé.

S'identifier pour envoyer des commentaires.