Thérèse ou La Nuit de l'Ossuaire
Éditeur
15K
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Thérèse ou La Nuit de l'Ossuaire

15K

4.69

« Laissez-moi mon Père entrer dans l'ossuaire... », telle est la prière qu'adresse Thérèse, jeune moniale, au Père du monastère avec qui elle noue un dialogue.
Elle, que les morts ont choisie pour être le réceptacle de leurs histoires inachevées ; tant de voix, d'espoirs furibonds l'assaillent et troublent cet être palpitant.
Qu'attendent-ils exactement d'elle ?
Elle descendra au cœur même de leur dernier royaume, dans l'obscurité de leur nuit pour au plus près entendre ce qu'ils ont à lui dire, et l'accueillir dans l'œuvre naissante de sa propre voix. Elle ira dans la mort pour naître à la vie, faire lumière sur son chemin désormais autre et connaître l'apaisement.

Sarah Jalabert nous offre une œuvre mystique d'une grande beauté d'écriture et de poésie, aux inspirations rilkéennes et shakespeariennes, où l'obscurité y est le sépulcre de la lumière, le silence un contraire du vide.
À travers l'exaltation de Thérèse, son extrême réceptivité aux paroles des défunts, l'auteure se fait l'écho du destin des histoires et des œuvres inachevées, lesquelles, contre toute vanité, ont besoin de la voix des vivants pour être racontées, de leur regard pour être remplies.
Un texte qui unit dans un même présent et une même éternité, les vivants et les morts.

S'identifier pour envoyer des commentaires.