Pour le pire
1 autre image
Éditeur
Presses de la Cité (réédition numérique FeniXX)
Date de publication
Collection
Espionnage
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
4.99

Roland Ridat n'aimait pas la pièce où on l'avait enfermé. Les murs nus, les fenêtres grillagées, la table et les deux chaises avaient par trop un avant-goût de cellule. Il savait que c'étaient les militaires qui avaient insisté pour qu'il fut bouclé là, quitte à lui présenter des excuses plus tard s'ils s'étaient trompés. Mautet le défendrait... mais cela suffirait-il ? Il se sentait nerveux, oppressé. C'était mauvais. On allait venir l'interroger, et il lui faudrait tout son calme. Des pas résonnèrent soudain dans le corridor. Roland entendit nettement le claquement de talons du soldat gardant sa porte, qui rectifiait la position. Une clé tourna dans la serrure, et le battant s'écarta. Un grand type maigre au visage mince entra. La porte se referma doucement derrière lui.

S'identifier pour envoyer des commentaires.