La raison et le coeur, chroniques
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature Française
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La raison et le coeur

chroniques

Grasset

Littérature Française

AideEAN13 : 9782246853770
  • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
    Impression

    Impossible

    Partage

    6 appareils

    Copier/Coller

    Impossible

15.99

Autre version disponible

Ce livre rassemble des textes politiques et littéraires (certains inédits)
écrits par Daniel Rondeau depuis 1984 jusqu’à nos jours. Au début des années
70, l’auteur avait passé quatre années de sa vie à l’usine comme établi. Ayant
quitté l’usine et le militantisme (après constat de mission impossible), il
fait l’expérience du désenchantement, sans jamais renoncer à comprendre son
temps. Accroché à la barre de son arche de papier, il  renoue avec la
politique, la plume à la main, pour des causes (Pologne, Liban, Sarajevo -
Belgrade,  _boat people_   de Méditerranée, chrétiens d’Orient, Tombouctou,
indépendance de l’Europe, les banlieues abandonnés) menacées par
l’indifférence ou le mensonge.
L’obsession de l’Europe apparait dès les premiers textes (1984). Pas celle des
quotas laitiers  : l’Europe des livres et des écrivains. La littérature et la
culture, oubliées par les politiques, ont   fait de notre continent une terre
de civilité, engloutie par un désastre qui dure et se renouvelle. L’Europe
sans âme et sans histoire qu’ils nous ont faite et que nous avons laissé faire
est vouée à la dislocation ou à la servitude.
Tous ces textes parlent bien sûr de la globalisation. Nous sommes connectés
avec le monde entier alors que notre passé, criblé au laser de l’anachronisme
permanent, crédité de nombreux crimes, est déféré au tribunal du présent, qui
en destitue les héros et ordonne le déboulonnage de nos statues. Ce double
mouvement, connexion / déconstruction, fonctionne comme une machine à
fabriquer des égarés. Sur tous les continents, mais principalement en Europe,
des provinces démembrées de vieux pays, archipels intérieurs de pauvreté et de
souffrance, nouveaux déserts pour l’esprit et le cœur, disparaissent des
tableaux d’affichage de la mondialisation, en même temps que la remise en
cause du passé nous ampute d’une part fondatrice de nous-mêmes. La planète
rétrécie, banalisée, dépoétisée est laminée par les rouleaux compresseurs de
l’uniformité.
  Rondeau écrit avec sa raison et avec son cœur. Cette alliance de la raison
et du cœur n’a pas cessé d’exister, depuis Dom Mabillon, cet historien du
XVIIème siècle qui, de sa bibliothèque de Saint-Germain-des-Prés, fit rayonner
dans toute l’Europe une façon française de penser et d’écrire l’histoire,
jusqu’à Albert Camus.

S'identifier pour envoyer des commentaires.