Univers parallèles, Essais et entretiens sur la musique
Éditeur
Éditions Contrechamps
Date de publication
Collection
Écrits, entretiens ou correspondances
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Univers parallèles

Essais et entretiens sur la musique

Éditions Contrechamps

Écrits, entretiens ou correspondances

AideEAN13 : 9782940599608
  • Fichier PDF, libre d'utilisation
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
9.99

Autre version disponible

Brian Ferneyhough (1943) est l’une des personnalités les plus importantes et
les plus fascinantes de sa génération : sa musique, comme ses idées, ont
marqué l’époque. Associé au mouvement de la « nouvelle complexité »,
Ferneyhough s’est fermement opposé aux tendances restauratrices et
simplificatrices qui entendaient rompre avec le sérialisme de façon radicale.
Ses textes reflètent le débat esthétique qui se développa dans les années
1980. Mais ils dépassent la polémique à travers une réflexion touchant aux
fondements de la pensée musicale. Et dans ses analyses et ses présentations
d’œuvres, il donne des exemples concrets de sa manière de travailler. Dans ses
entretiens, qui sont d’une lecture plus aisée, il reprend ces problématiques
et les noue ensemble dans une approche qui tient compte aussi des questions
sémantiques ; ainsi fait-il apparaître les sources d’inspiration de ses pièces
et les significations qu’elles portent. Car l’œuvre de Ferneyhough dialogue en
permanence avec les autres domaines de l’expérience et de la pensée humaines :
à son intérêt pour l’alchimie ou la pensée pré-socratique s’ajoute celui pour
des philosophes comme Adorno ou Benjamin ; sa fascination pour la géologie
croise celle pour la symbolique des emblèmes, son attrait pour la peinture
celui pour la poésie expérimentale. Cela le conduit à interroger les liens
entre musique et nature, musique et image, musique et langage. L’impact très
physique, dans ses œuvres, de sonorités, de textures et de formes d’une
extrême densité, témoignant d’une imagination toujours renouvelée, est
articulé à des procédures cachées et à une aspiration au dépassement, à la
transcendance. Compositeur farouchement indépendant, dont l’enseignement a
marqué plusieurs générations de jeunes compositeurs, Brian Ferneyhough
développe dans ses textes une pensée musicale d’une rare profondeur, dans la
ligne d’un Schoenberg, auquel il se réfère constamment. Elle ne débouche pas
sur des théories, mais se présente avant tout comme une pensée spéculative,
toujours en mouvement. « L’œuvre qui ne fait pas surgir davantage de questions
qu’elle ne se propose d’apporter de réponses ne peut jamais être considérée
comme adéquate à son propre potentiel immanent. »

S'identifier pour envoyer des commentaires.