Albanie : Forteresse malgré elle, L'Âme des Peuples
Éditeur
Nevicata
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Albanie : Forteresse malgré elle

L'Âme des Peuples

Nevicata

AideEAN13 : 9782512010135
  • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
    Impression

    Impossible

    Partage

    6 appareils

    Copier/Coller

    Impossible

6.99

Autre version disponible

**Parce que pour connaître les peuples, il faut d’abord les comprendre**

Son isolement est légendaire. Durant la Guerre froide, sous le joug du
paranoïaque Enver Hoxha, l'Albanie semblait une forteresse inexpugnable, figée
dans son idéologique solitude.

Changement de cap. Depuis l'effondrement du communisme, l'autre visage de
cette nation de montagnards perchée sur l’Adriatique a fini par émerger. Pays
dominé par la loi des familles et des clans, mais où la chaleur de l'amitié
transcende tous les clivages et toutes les barrières, une nouvelle Albanie a
peu à peu pris le dessus. On y rit, on y boit, on y accueille l'étranger à
bras ouverts, dans un climat unique de générosité et de fête toute balkanique.

Ce petit livre n’est pas un guide, c’est un décodeur. Un verrou que l'on fait
sauter. Il raconte l'âme d'un peuple que la folie de ses dirigeants tenta de
faire sortir de l'histoire. Il dit la volonté des jeunes de retrouver le
chemin de l'Europe. Car comprendre l'Albanie impose d'abord d'en saisir les
règles et les coutumes immémoriales.

Un grand récit suivi par des entretiens avec Andi Pinari ( _Notre géographie a
permis la préservation de l'identité albanaise_ ), Ermela Teli ( _Vivre dans
un pays corrompu vous corrompt vous-même_ ) et Besnik Mustafaj ( _Les Albanais
ont toujours imaginé leur patrie beaucoup plus grande que ce qu'elle est_ ).

**Un voyage historique, culturel et linguistique pour mieux connaître les
passions albanaises. Et donc mieux les comprendre.**

EXTRAIT

Tout commença, pour l’Albanie contemporaine, au Congrès des Nations de Berlin
en 1878, qui visait à statuer du sort des possessions balkaniques de l’homme
malade de l’Europe. Le tout-puissant chancelier allemand Otto von Bismarck
scella alors le sort des revendications étatiques albanaises d’un seul mot : «
L’Albanie n’est qu’une expression géographique ». Où ranger ces populations
balkaniques atypiques, qui, au gré des conversions permises par le Millet
ottoman, avaient embrassé trois religions majeures, musulmane, orthodoxe et
catholique ? Les émissaires des puissances ne comprenaient pas, par exemple,
que les orthodoxes de Gjirokastër se revendiquent Albanais au lieu de se
battre pour rejoindre la Grèce de leurs coreligionnaires. Même ce facteur de
cohésion qu’était la langue n’était pas aussi simple qu’il en avait l’air.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

\- […] Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque
opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage
classique, mais, comme le dit le père de la collection, un « décodeur » des
mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents
connaisseurs des lieux, ont été sollicités […]. À chaque fois, un récit
personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts
locaux. - **_Le Temps_**

\- Comment se familiariser avec « historique, les traditions ? » Une démarche
d'enquête journalistique au service d'un authentique récit de voyage : le
livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des
villes que l'on s'apprête à découvrir. - **_Librairie Sciences Po_**

À PROPOS DE L'AUTEUR

Journaliste au _Dauphiné Libéré_ , **Sébastien Colson** s'est pris de passion
pour l'Albanie dès la chute du mur de Berlin. Dès que possible, et par tous
les moyens, il n'a cessé de parcourir ce pays si longtemps refermé sur lui-
même.

S'identifier pour envoyer des commentaires.