Paroisse Saint Joseph des Vieux-Habitants, Tricentenaire, 1666-1966
Éditeur
FeniXX réédition numérique (Camille Fabre)
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Paroisse Saint Joseph des Vieux-Habitants

Tricentenaire, 1666-1966

FeniXX réédition numérique (Camille Fabre)

6.99

Nom à la consonance quelque peu étrange ! C'est celui d'un bourg de 7 000 âmes, situé en Guadeloupe : la reine des Petites Antilles, puisque Christophe Colomb lui donna le nom de la Reine du Ciel : la Vierge Marie. Il s'étale, au bord de la mer Caraïbe, dont les flots « turquoise » viennent caresser ses rives où ondulent mollement les cocotiers. Des émigrés de Dieppe le créèrent en 1635 au premier temps de l'installation des Français. Ils en furent les « premiers habitants » et, revendiquèrent ensuite si fièrement ce titre d'anciens, qu'on finira par oublier que le nom primitif de la fondation était celui de Saint-Joseph, pour dire seulement « Vieux-Habitants ». L'église, elle, a conservé le nom de son Patron. Elle figure sur la carte publiée en 1666 par le Père Dutertre, l'un des premiers chroniqueurs, avant le célèbre Père Labat. C'est ce passé de trois siècles d'un petit coin des Antilles, que veut faire revivre son pasteur actuel, le Père Camille Fabre, un Marseillais, d'origine ardéchoise, qui en est curé depuis huit ans.

S'identifier pour envoyer des commentaires.