GIGN : nous étions les premiers, La véritable histoire du GIGN racontée par ses premiers membres
Éditeur
Nimrod
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

GIGN : nous étions les premiers

La véritable histoire du GIGN racontée par ses premiers membres

Nimrod

AideEAN13 : 9782915243963
  • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
12.99

Autre version disponible

**À la genèse du GIGN : il y a 45 ans naissait une unité d'élite française
aujourd'hui incontournable...**

Le 5 septembre 1972, la prise d'otages des Jeux olympiques de Munich révèle la
montée en puissance d'une nouvelle forme de terrorisme à laquelle les forces
de l'ordre ne sont guère préparées. Quelques mois plus tard, le 3 novembre
1973, vingt-cinq gendarmes sélectionnés sur dossier se présentent à Maisons-
Alfort pour y passer des épreuves d'un genre nouveau afin d'intégrer le GIGN
n°1, une unité d'élite de la gendarmerie que le jeune lieutenant Christian
Prouteau a été chargé de mettre en place. Aucun d'entre eux ne sait vraiment
ce qui l'attend, mais les dix-huit candidats retenus ne vont pas tarder à
découvrir que leur patron exige d'eux l'impossible afin de pouvoir répondre
aux situations les plus extrêmes. Ensemble, ils vont devoir tout inventer pour
parvenir à un niveau opérationnel jamais atteint.
Voici l'histoire sans fard des dix premières années du GIGN. L'histoire de
dix-huit hommes au caractère bien trempé, menés par un chef atypique. En
relevant le défi représenté par des missions de plus en plus complexes, ils
vont aussi devoir convaincre quelques "gardiens du temple" résolument hostiles
à l'existence même d'une unité d'élite au sein de la gendarmerie. Pour la
première fois, les protagonistes ont accepté de livrer leur témoignages sur
ces premières années déterminantes dans l'identité du GIGN.

**Un témoignage inédit sur les premières années du GIGN !**

EXTRAIT

Christian Prouteau travaille tard cette nuit-là. Devant l’ampleur de la tâche,
l’enthousiasme des premières heures a cédé la place à la réflexion. Or, il
faut le savoir, un militaire raisonne face à une mission comme on le lui a
inculqué, en utilisant une méthode appelée « méthode de raisonnement tactique
», sorte de panacée universelle qui prévaut à tous les échelons de la
hiérarchie.
Dans ce processus, on analyse tous les paramètres de la mission demandée :
avec qui, contre qui, etc. Mais ce soir-là, Prouteau se rend compte qu’il lui
faut sortir de l’épure. Ce qui lui est demandé n’a jamais été traité par aucun
manuel ; il lui faut être innovant, inventif, et surtout iconoclaste. La seule
chose dont il est sûr, c’est que le chemin ne va pas être facile. Sur ce
point, il demeure encore largement en dessous de la vérité.
Le moment est historique et les questions se pressent dans son esprit. Il
couche sur le papier l’ébauche de ce qui va constituer la première unité
antiterroriste de la gendarmerie.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Un texte vrai, très documenté. L’origine du GIGN raconté par son premier
commandant. Une plongée dans les années 70 très intéressante ! - **naxonne,
_Babelio_**

À PROPOS DES AUTEURS

**Christian Prouteau** est le fondateur du GIGN. Pour cet ouvrage, il a
collaboré avec **Jean-Luc Riva** , ancien militaire d'une unité des opérations
spéciales spécialisée dans le recueil des renseignement, et auteur de
l'ouvrage _Les enfants de Loyada_ (Editions Nimrod).

S'identifier pour envoyer des commentaires.