Saint-Jean-d'Orbestier, Histoire d'une abbaye bénédictine en Bas-Poitou
Éditeur
Éditions d'Orbestier
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Saint-Jean-d'Orbestier

Histoire d'une abbaye bénédictine en Bas-Poitou

Éditions d'Orbestier

AideEAN13 : 9782842382803
  • Fichier PDF, libre d'utilisation
3.99

Autre version disponible

L'abbaye tombe en “commende” en 1515

La pratique de la commende se généralisa à partir du début du XVIe siècle, suite à une entente pour la désignation des abbés entre la papauté et les rois de France. Ceux-ci s'empressèrent de placer à la tête des monastères des favoris et des personnes à leur dévotion, certaines d'entre elles cumulant même plusieurs bénéfices. Ainsi, l'abbaye Saint-Jean d'Orbestier n'échappa guère au phénomène : le 2 juin 1515 fut nommé son premier abbé commendataire, Antoine de Champropin, déjà abbé de Saint-Cyprien de Poitiers.
Le régime de la commende eut des conséquences désastreuses pour l'abbaye.
Des abbés guidés par leurs seuls intérêts financiers
Le domaine, à l'origine moyen de subsistance permettant une vie de prière, était devenu une fin en soi; la recherche du profit immédiat ayant pris le pas sur la recherche spirituelle. Les abbés, non résidents, géraient sans vue à long terme ni cohérence, et la prise en compte de ces intérêts privés contribua à l'affaiblissement du domaine abbatial.

S'identifier pour envoyer des commentaires.