Compositions et recompositions du lien social en Irlande
Éditeur
Presses universitaires de Caen
Date de publication
Collection
Littérature et civilisation irlandaises
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Compositions et recompositions du lien social en Irlande

Presses universitaires de Caen

Littérature et civilisation irlandaises

AideEAN13 : 9782841337927
  • Fichier PDF, libre d'utilisation
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
10.99

Autre version disponible

Alors que l’expression « lien social » a fait florès en France, au point que
son sens s’en trouve désormais souvent dilué et amoindri, il nous a semblé
intéressant de retrouver la force de ce concept et d’envisager comment il
pouvait permettre de rendre compte de réalités socio-politiques et socio-
économiques irlandaises, alors qu’il semble fédérer, sans toutefois totalement
englober, les concepts anglo-saxons de social bond et de community. Au fil de
l’histoire de l’Irlande, les modalités du lien social ont connu à la fois des
invariants, des évolutions, des mutations. Comment le colonisateur s’est-il
accommodé (ou non) des structures antérieures ? Peut-on parler du lien social
au singulier dans l’Irlande coloniale ? Comment le jeune État-nation, issu
d’une guerre d’indépendance puis d’une guerre civile, a-t-il cherché à
intervenir dans la reconstruction et le maintien de ce lien ? Qu’en est-il du
lien social dans une Irlande post-moderne, où l’individualisme et les cellules
restreintes semblent s’affirmer au détriment du collectif ? Comment la
question se pose-t-elle en Irlande du Nord, où s’étend la « ligne de paix »,
c’est-à-dire le mur qui sépare quartiers catholiques et quartiers protestants
? Les articles qui composent ce recueil relèvent du domaine de la
civilisation. La première partie de l’ouvrage explore les modalités de
compositions et de recompositions du lien social au fil de l’histoire d’une
Irlande assujettie sous diverses formes à la puissance britannique, jusqu’aux
premières années du jeune État-nation au début du XXe siècle. La seconde
aborde cette notion dans une perspective résolument contemporaine et comporte
des analyses du lien dans diverses mises en œuvre : dans l’éducation,
l’économie et les entreprises, les réseaux politiques et associatifs. Trois
thématiques enjambent les divisions temporelles : la religion, la femme et la
famille, ainsi que les rapports socio-économiques.

S'identifier pour envoyer des commentaires.