L'âge d'or du totémisme, Histoire d'un débat anthropologique (1887-1929)
Éditeur
Éditions de la Maison des sciences de l’homme
Date de publication
Collection
Chemins de l’ethnologie
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'âge d'or du totémisme

Histoire d'un débat anthropologique (1887-1929)

Éditions de la Maison des sciences de l’homme

Chemins de l’ethnologie

AideEAN13 : 9782735119004
  • Fichier PDF, libre d'utilisation
  • Fichier EPUB, libre d'utilisation
  • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
  • Lecture en ligne, lecture en ligne
22.99

Autre version disponible

Le totémisme fut l'objet, il y a cent ans, du plus grand débat anthropologique
de tous les temps. Cette notion clé de la théorie évolutionniste tomba par la
suite en désuétude, en attendant le coup de grâce que lui donna Lévi-Strauss
dans Le Totémisme aujourd'hui. Or, elle fut essentielle à l'avènement de
l'ethnologie moderne. Des figures comme Franz Boas, Émile Durkheim, Malinowski
ou Radcliffe Brown entrèrent en dialogue avec les auteurs évolutionnistes qui
avaient lancé la discussion, en particulier l'Écossais James Frazer, auteur du
célèbre Rameau d'or. L'ouvrage de Frederico Rosa fait, pour la première fois,
l'histoire de ce débat devenu mythique. Son approche, qui contraste avec les
tendances postmodernes, prend très au sérieux la vaste bibliographie de la
Belle Époque anglaise, française, américaine et germanique traitant du
totémisme. D'un nom à l'autre ou au fil des publications d'un même auteur, il
dégage les continuités, les ruptures et les interprétations nouvelles. C'est
la dramaturgie des idées qui prend ainsi forme, comme dit Patrick Menget dans
la préface. Le totémisme, entendu d'abord comme religion du sang que
partageaient hommes et animaux, devint aussitôt le prétexte des polémiques les
plus acharnées, que l'auteur exhume et éclaire avec le sens du suspense. Le
lecteur se prend au jeu, curieux de découvrir comment la parenté et
l'anthropologie religieuse se combinent dans le concept stratégique de
totémisme, puis se séparent et se transforment. Quant aux autres sciences
humaines, elles y trouveront une part de leur histoire, elles aussi, dans la
mesure où le débat proprement anthropologique eut d'importantes répercussions
sur tous les domaines voisins, de la sociologie et l'histoire des religions à
l'archéologie, la philosophie et la psychanalyse.

S'identifier pour envoyer des commentaires.