L’ironie : étude psychologique et morale
EAN13
9782384690046
Éditeur
Editions Homme et Litterature
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’ironie : étude psychologique et morale

Editions Homme et Litterature

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782384690046
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    4.99
Si l’on cherche le principe générateur de l’ironie, il semble qu’on le
rencontre dans une sorte de dualisme qui peut revêtir différentes formes et
donner lieu à diverses antinomies. C’est tantôt le dualisme de la pensée et de
l’action ; tantôt celui de l’idéal et du réel, tantôt celui de l’intelligence
et du sentiment ; tantôt celui de la pensée abstraite et de l’intuition.

Ce dernier dualisme forme, comme on sait, d’après Schopenhauer, le fond même
de l’explication du ridicule. — On sait que, suivant Schopenhauer, ce qui
provoque le rire, c’est une incompatibilité inattendue entre l’idée préconçue
(abstraite) que nous nous faisons d’une chose et l’aspect réel que nous montre
soudain cette chose et qui ne répond nullement à l’idée que nous nous en
étions faite. — Le problème de l’ironie reçoit quelque lumière de cette
explication du rire. « Quand un autre rit de ce que nous faisons ou disons
sérieusement, nous en sommes vivement blessés, parce que ce rire implique
qu’entre nos concepts et la réalité objective, il y a un désaccord formidable.
C’est pour la même raison que l’épithète « ridicule » est offensante. Le rire
ironique proprement dit semble annoncer triomphalement à l’adversaire vaincu
combien les concepts qu’il avait caressés sont en contradiction avec la
réalité qui se révèle maintenant à lui. Le rire amer qui nous échappe à nous-
mêmes quand nous est dévoilée une vérité terrible qui met à néant nos
espérances les mieux fondées est la vive expression du désaccord que nous
reconnaissons à ce moment entre les pensées que nous avait inspirées une sotte
confiance aux hommes ou à la fortune et la réalité qui est là devant nous. »

Ainsi le rire et l’ironie auraient une même source. Mais d’où vient que le
rire est gai, tandis que l’ironie est plutôt douloureuse ? Schopenhauer a bien
expliqué la raison de l’élément de gaîté inclus dans le rire ; mais il n’a pas
insisté sur l’élément de douleur et même d’angoisse qui se glisse souvent dans
l’ironie.
S'identifier pour envoyer des commentaires.