Tu le sais bien, le temps passe
EAN13
9782382921050
Éditeur
Bouquins
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Tu le sais bien, le temps passe

Bouquins

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782382921050
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    13.99

Autre version disponible

**Après l'immense succès remporté par le premier volume, la suite très
attendue des Mémoires de Catherine Nay.**
Elle couvre les années 1995-2017, de l'élection de Jacques Chirac à celle
d'Emmanuel Macron. Près de trente ans de vie politique et journalistique, mais
aussi personnelle, racontés avec le même sens du trait, de la formule
incisive, la même intensité romanesque qui font de Catherine Nay une
observatrice et une narratrice hors pair, souvent mordante et toujours
savoureuse.

Catherine Nay révèle ici les épreuves auxquelles elle a été confrontée dans sa
vie affective et familiale : la perte de l'homme de sa vie en juillet 2020, et
avant cela la mort de ses parents et de l'un de ses frères. Épisodes intimes
évoqués avec pudeur et vérité par une femme qui a toujours préféré parler des
autres que d'elle-même.

Souvenirs, anecdotes, choses vues abondent dans cette nouvelle chronique où
elle dévoile les secrets de la conquête du pouvoir de Jacques Chirac, ses
rencontres avec Bernadette et les confidences volontiers acerbes de la
première dame. Catherine Nay excelle dans l'art du portrait. Elle décrypte
avec une maestria décapante les personnalités complexes d'Alain Juppé et de
Philippe Séguin comme celle de Lionel Jospin.

Du séisme de 2002 à la montée en puissance de Nicolas Sarkozy jusqu'à son
élection triomphale en 2007 et à son échec cinq ans plus tard, c'est une
histoire plus hasardeuse de la Ve République que Catherine Nay décrit avec un
mélange d'amusement et de perplexité. Elle montre Nicolas Sarkozy, qu'elle
connaît bien, à travers ce qui fait sa force et sa faiblesse, dans sa vie
publique ou privée, parfois à son détriment. Et consacre à son successeur
François Hollande des pages sans concession.

Ce livre témoigne aussi de la nostalgie de son auteur envers une certaine
époque du journalisme, qui a laissé place à une période médiatique elle aussi
plus incertaine. Les bonheurs et vertiges du temps qui passe.
S'identifier pour envoyer des commentaires.