La négresse, ou Le pouvoir de la reconnaissance
1 autre image
EAN13
9782140195242
Éditeur
Éditions L'Harmattan
Date de publication
Collection
Autrement Mêmes
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La négresse

ou Le pouvoir de la reconnaissance

Éditions L'Harmattan

Autrement Mêmes

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782140195242
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    9.99

  • Aide EAN13 : 9782140195242
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    9.99

Autre version disponible

Une des premières pièces à mettre en scène des « Nègres » et des « Négresses
», mais aussi à braver le préjugé de couleur et à oser une aventure amoureuse
en noir et blanc, cette petite comédie mêlée de vaudevilles, écrite par Radet
et Barré pour les Comédiens Italiens à la veille de la Révolution (1787), a
une place étonnante dans le répertoire comique des Lumières au regard de la
représentation de l'Afrique et des Africains au théâtre. Non seulement elle
inaugure ce que l'on nommera le parler petit-nègre et convoque le personnage
du « Nègre » dansant et chantant qui deviendra un cliché humoristique (et
raciste) au théâtre, mais elle s'amuse également du barbouillage à travers le
valet Frontin qui, pour se faire passer pour un « Nègre », se peint le visage
en noir et adopte la dégaine et le costume. Avec cette comédie, Radet et Barré
inventent la figure barbouillée du « Joyeux Nègre » sautillant et baragouinant
dont les avatars se retrouveront aux Amériques sous les traits du blackface
avec notamment le personnage de Jim Crow.
S'identifier pour envoyer des commentaires.