L'Homme qui marche

L'Homme qui marche

Jean-Paul Delfino

Héloïse d'Ormesson

  • par (Libraire)
    19 mars 2021

    Théophraste Sentiero dit Théo vous propose une ballade originale, vous fait arpenter et déambuler dans les rues de Paris au gré de l'humeur de ses jambes !!!
    Oui, il faut vous dire que ce héros « souffre » de tremblements qui agitent ses pieds , et se voit donc contraint de marcher tant que ses jambes le lui ordonnent !
    Cet étrange phénomène va multiplier ses rencontres aussi lumineuses que singulières, au point que Théo changera de métier et peut-être de vie personnelle...
    Jean-Paul Delfino excelle dans ce genre d'exercice littéraire comme une forme de conte utilisant un style accrocheur, teinté d'humour, employant le verbe populaire au sens noble du terme pour nous embarquer, nous faire voyager et découvrir d'autres personnages imaginaires ou pas finalement !!!

    Une belle réflexion philosophique autour de la marche et toujours cette incroyable magie des livres !!!

    Marie, Charlemagne Hyères


  • par (Libraire)
    14 mars 2021

    Thépphraste marche, un soir de Noël, ses jambes prise de tremblements, ont décidé de l'entrainer dans un périple quotidien au cœur d'un Paris qui disparait, peuplé de personnages truculents, ou les pensées de Téophraste font écho à nos propres interrogations.
    Dans cette allégorie de la marche qui incite à la réflexion, l'auteur manie la langue avec un plaisir partagé, c'est intelligent, érudit sans être pédant avec ce qu'il fait d'impertinence.
    Un petit bijou d'humour, de poésie et de philosophie.


  • par (Libraire)
    9 mars 2021

    Delfino, conteur des petits miracles

    Si son éditeur le qualifie de "conteur des petits miracles", il faut dire que Jean-Paul Delfino sait narrer le quotidien mais aussi les truculences de la vie comme personne d'autre. Laissez-vous embarquer par cet "Homme qui marche" et vous découvrirez des personnages hors de contrôle, vous sourirez aux facéties de ce Théophraste, homme jusqu'ici sans histoires, ou à la sagesse toute tibétaine d'un libraire presque aveugle et qui voit clair dans le coeur de notre héros. Avec Delfino, le rêve prend toujours le pas sur le réel dans un très joli conte... Notons enfin que son précédent livre sur la mort d'Emile Zola, "Assassins", s'était vu décerner par "Le Parisien" le titre de meilleur ouvrage de la rentrée littéraire 2019. Roman après roman, l'écrivain nous enchante...