Sublime royaume

Sublime royaume

Yaa Gyasi

Calmann-Lévy

  • par (Libraire)
    18 décembre 2020

    Gifty est une américaine d'origine ghanéenne, en tant que jeune chercheuse en neurologie, elle passe la plupart de son temps à son laboratoire entourée de ses souris. Un jour, elle doit accueillir chez elle sa mère qui, à cause de la dépression, n'est plus que l'ombre d'elle-même. Peu à peu, Gifty nous dévoile son passé, son enfance agitée et son grand frère parti trop tôt. Elle s'interroge également sur son travail de chercheuse, éloignée des croyances religieuses de sa mère.

    Un très beau roman qui aborde des thèmes importants comme les relations familiales, l'addiction, le deuil.. Alors laissez-vous porter par la plume subtile de l'auteure et plongez dans ce merveilleux roman !

    Lisa, Charlemagne Fréjus


  • par (Libraire)
    9 novembre 2020

    Conseillé par Stéphanie

    Yaa Gyasi est née au Ghana et est arrivée aux Etats-Unis avec ses parents quand elle avait deux ans. Tout comme Nana l'un des personnages de ce roman.
    Après avoir raconté dans "No Home" l'histoire de sept générations, et à travers chacune d'elle, la façon dont l'esclavage s'est institutionnalisé aux Etats-Unis, Yaa Gyasi retrouve les thèmes qui lui sont chers : vie familiale, personnages féminins et post-ségrégation.
    Gifty, l'héroïne, est une jeune chercheuse en neurosciences. Tous les jours elle travaille sur le cerveau de souris et plus précisément sur les liens entre addiction et neurologie.
    Le choix de ce métier est tout sauf un hasard. Il est lié à un traumatisme familial. Depuis longtemps maintenant, Gifty doit cacher ses émotions et se battre pour avancer.
    Quand le roman débute, elle se demande dans quelle mesure elle va encore réussir à s'en sortir alors que sa mère sombre à nouveau dans une dépression terrible. Installée chez sa fille, mutique, elle ne sort plus de son lit.
    Le lecteur accompagne Gifty avec une grande curiosité car pour trouver sa place dans cette société américaine peu accueillante, Gifty réfléchit beaucoup. C'est une quête entre lumière et douleur. Que faire par exemple de cette religion Pentecôtiste dans laquelle elle baigne depuis l'enfance et qu'elle n'assume plus en tant que scientifique. Sans filtre, elle nous raconte tout.
    "Sublime Royaume" est un roman d'une grande richesse.


  • par (Libraire)
    1 octobre 2020

    A savourer !

    L'autrice de No Home nous livre un deuxième roman sur la foi. En soi, en son histoire, en sa famille, en Dieu.
    Une écriture douce et authentique.


  • par (Libraire)
    19 septembre 2020

    Sublime!

    L’arrivée de sa mère dépressive chez elle plonge Gifty dans ses souvenirs d’enfance. La mort de son frère adoré, la dépression de sa mère, l’absence de son père. Sublime royaume est un sublime roman sur la place des femmes noires dans la société américaine, sur la recherche scientifique, le multiculturalisme. Sur la foi aussi en un dieu, la science ou en soi pour tenter d´améliorer la vie des autres mais aussi la sienne et enfin accepter son histoire familiale. Gifty fait partie de ces personnages qu’on ne pourra pas oublier.
    Valérie


  • 4 septembre 2020

    Sublime Royaume

    Gifty accueille sa mère mourante dans son appartement. Les souvenirs de son enfance alors ressurgissent … elle est traversée par des sentiments complexes, confrontée à deux mondes opposés, un milieu professionnel marqué par le rationalisme, la science et une éducation très religieuse et pratiquante.
    Gifty s’approprie ces univers afin d’essayer au mieux de répondre à un événement marquant et difficile qui va bouleverser et changer sa vie.

    Un livre touchant qui questionne le phénomène de l’addiction mais aussi la place d’une femme noire dans le domaine de la science.


  • par (Libraire)
    1 septembre 2020

    Un roman dense et remarquable

    Gifty est doctorante en neurosciences. Ses recherches portent sur l’addiction, sujet qu’elle n’a pas choisi par hasard. En effet, le quotidien de sa famille ghanéenne venue s’installer dans l’Alabama fut bouleversée par la dépendance et la dépression. Construite dans la religion évangéliste mais ayant perdu la foi, et malgré un carrière brillante qui s’ouvre à elle, Gifty se demande si elle deviendra un jour une « vraie américaine ».
    Oscillant entre passé et présent avec une grande fluidité, ce roman dense et remarquable nous apprend bien des choses sur la société américaine.


  • par (Libraire)
    22 août 2020

    Très sensible, farouche, volontaire, Gifty, la petite Ghanéenne avance dans cette Amérique si loin des rêves de sa mère et qu'elle observe intensément.
    Au bout de cette lutte, une certaine réussite pour elle et une très bonne lecture pour nous !


  • 22 août 2020

    Une fabuleuse histoire bien écrite et captivante.


  • par (Libraire)
    21 août 2020

    Conseillé par Françoise N., lectrice de la librairie de Pithiviers

    La narratrice, Gifty recueille chez elle sa maman usée, âgée et dépressive.
    C'est l'occasion pour Yaa Gyasi de revisiter son passé, son histoire, ses racines.
    L'occasion de tenter de résoudre enfin cette contradiction qui se trouve aux fondements de la science - la narratrice est chercheur en neurologie - et de la religion - Yaa Gyasi a été éduquée dans la religion évangélique.
    C'est aussi l'histoire des relations qu'entretiennent les quatre membres de cette famille : le père - Chin Chin reparti rapidement au pays et qui ne reviendra jamais, le grand-frère - Nana dont le destin tragique restera à jamais pour sa sœur une énigme, la mère - Ma qui sombrera dans la dépression après la mort de son fils et Gifty, la jeune fille et la sœur, la scientifique et la croyante/non croyante.
    L'auteure tient le lecteur en haleine du début jusqu'à la fin grâce à cette frontière tenue entre fiction et récit autobiographique.
    Un roman émouvant, à lire sans retenue !


  • par (Libraire)
    12 août 2020

    J'avais beaucoup aimé le premier roman de l'auteur, "no home", et j'avais hâte de découvrir ce nouvel opus. Une famille aux liens distendus par le déracinement et le deuil, où la narratrice, fille de la famille, chercheuse en neurologie, cherche dans son métier des réponse à ses questionnements sur les dérives familiales et sur son rapport à la religion.
    Une histoire prenante, de nouveau transcrite avec force et une écriture de qualité.