Les jours brûlants

Les jours brûlants

Laurence Peyrin

Calmann-Lévy

  • 9 juillet 2020

    Un roman à savourer.

    Je suis beaucoup plus difficile à satisfaire en littérature blanche qu’en littérature policière.
    Pour moi ce genre littéraire n’autorise aucune approximation. Aucune incohérence. Et, surtout, doit être exempt de tout manichéisme.

    Parce qu’il représente souvent la vraie vie, il se doit d’être tout en nuances.
    Et Les Jours Brûlants est un parfait exemple de réussite dans ce domaine.

    Pourquoi une mère et une épouse comblée, une femme heureuse, décide t-elle un jour de tout abandonner et de s’enfuir loin de tous ceux qu’elle aime ?

    Si la question se pose nettement moins lorsqu’il s’agit d’un homme, le fait qu’une femme (et plus encore une mère) puisse en arriver à cette extrémité nous interpelle.

    Je voulais découvrir si une telle histoire pouvait être racontée sans tomber dans les lieux communs.
    Et Laurence Peyrin y parvient avec brio.

    Pour beaucoup le premier réflexe sera de se dire que le facteur déclenchant de cette fuite n’est pas assez grave pour excuser une telle décision. Et pourtant...

    L’erreur serait de lire l’histoire de Joanne avec nos repères de 2020. Nous vivons dans un monde où la violence est devenue la norme, et non plus l’exception. Non pas que la violence n’existait pas déjà il y a 45 ans, mais elle était beaucoup moins naturelle.
    Qui plus est dans une petite ville américaine.

    Ce roman est donc une lecture à mettre en perspective.

    Joanne ne cherche ni à faire comprendre sa décision, et encore moins à se la faire pardonner.
    Elle ne part pas pour être plus heureuse ailleurs, sa démarche est beaucoup plus profonde que ça.

    Mais ça vous le découvrez par vous-même, en lisant ce très beau livre.

    Je vous rassure, il n’est pas là pour faire pleurer dans les chaumières. J’ai même rarement autant souri pendant une intrigue d’une telle gravité.

    Grâce aux personnages, dans un premier temps, qui sont follement attachants, malgré leurs multiples défauts.
    Peut-être même à cause d’eux, justement.
    Les situations, ensuite. Inattendues, vibrantes, amusantes, émouvantes... humaines tout simplement.

    C’est donc un roman à découvrir, pour la plume, pour l’histoire, et pour son héroïne, qui restera très longtemps dans la mémoire des lecteurs.
    Un véritable coup de cœur.


  • par (Libraire)
    12 juin 2020

    Joanne est une femme au foyer américaine très heureuse et entourée, mais un jour, elle se fait agresser et sa vie déraille… elle décide de disparaître. Un beau roman sur la chute et la reconstruction de soi.


  • par (Libraire)
    12 mai 2020

    Un très bon moment de lecture

    Les jours brûlants" où comment du jour au lendemain la vie de Joanne, mère de famille heureuse va voler en éclat.
    Laurence Peyrin par son écriture légère, efficace et avec beaucoup de finesse, sait distiller à merveille les émotions au travers de personnages hauts en couleur, attachants.
    Elle brosse un portrait magnifique et bouleversant de Joanne qui va tout quitter pour protéger ses proches.
    Un excellent moment de lecture qui nous emporte jusqu'à la dernière page.


  • par (Libraire)
    26 février 2020

    Modesto, Californie, 1976.
    Jeanne a tout pour être heureuse, une vie comblée auprès de ceux qu'elle aime.. Mais un matin, tout vole en éclat !
    Comment se reconstruire? se retrouver ?
    Avec beaucoup de finesse, Laurence Peyrin nous entraîne à Las Vegas, au "Bunny Bunny" en compagnie de cette femme fragile et si touchante.
    Une réussite !