La Femme aux Cheveux roux

La Femme aux Cheveux roux

Orhan Pamuk

Gallimard

  • par (Libraire)
    21 mai 2019

    Magnifique !

    Abandonné par son père, Cem, 16 ans, doit travailler afin de poursuivre ses études. Un été, il est engagé comme apprenti d’un maître puisatier qui deviendra un père de substitution. Trente ans plus tard, Cem est rattrapé par son passé… En revisitant le mythe d’Œdipe, Orhan Pamuk nous livre une envoûtante histoire d’amour et de vengeance aux multiples rebondissements. Magnifique !


  • 11 mai 2019

    Un roman initiatique et profond, qui réussit à rester toujours aussi spirituel que charnel...
    Chef d'oeuvre ?


  • 21 avril 2019

    Le fils du puisatier

    Resserré, s’abreuvant à la source des mythes, « La Femme aux cheveux roux »
    est un roman d’apprentissage dans la Turquie contemporaine (1985-2015), doté
    d’un héros confronté aux questions qui tiraillent son pays, et détenteur d’un
    passé ineffaçable. Grâce au talent de conteur d’Orhan Pamuk, on passe un
    excellent moment de lecture.

    **L’apprenti puisatier**

    Après le départ brutal de son père, Cem et sa mère voient leur train de vie
    drastiquement réduit. Malgré son emploi dans une librairie, le lycéen
    stambouliote aura du mal à payer ses cours d’entrée à l’université, aussi,
    l’été de ses dix-sept ans, il accepte de travailler pour un puisatier sur un
    chantier à Ongören, bourgade située à plusieurs kilomètres d’Istanbul. Mais le
    creusement du puits s’avère plus difficile et plus long que prévu, malgré
    l’acharnement de Mahmut le puisatier. Après leur journée de labeur, Cem et son
    maître prennent l’habitude de se rendre au centre d’Ongören, où une troupe de
    théâtre marxiste a dressé son chapiteau. Cem découvre l’alcool, le théâtre et
    l’amour avec une comédienne rousse plus âgée que lui. Cet été-là, il se
    transforme sous l’œil paternel et vigilant de Mahmut qui lui enseigne le
    métier, lui raconte des histoires et des légendes, tout en le mettant en garde
    contre les tentations.

    **De père en fils**

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    1 avril 2019

    Depuis que son père a quitté le foyer, Cem et sa mère sont devenus pauvres. L’été de ses 16 ans Cem assiste dans son travail un puisatier qui, pendant quelques semaines, incarnera la figure du père. C’est aussi pendant cet été qu’il tombe fou amoureux d’une femme bien plus âgée que lui, La femme aux cheveux roux. Elle est actrice dans une troupe de théâtre ambulant et la pièce qu’elle joue le marquera à vie. Pourquoi cette femme l’attire-t-elle autant ? Ce n’est que bien des années plus tard qu’il connaîtra son histoire, leur histoire. Peut-on fuir, échapper à une malédiction ? Orhan Pamuk nous donne sa vision, sa version moderne du conte iranien de Rostam et Sohrâb, et du mythe d’Œdipe. Il nous envoûte, comme La femme aux cheveux roux a envoûté le jeune Cem.
    Valérie