Le dimanche des mères

Le dimanche des mères

Graham Swift

Folio

  • par (Libraire)
    12 mars 2019

    Malgré son statut de femme de chambre, Jane entretient une relation amoureuse de longue date avec le fils de son patron, pourtant promis à une jeune femme issue de son milieu. En tant qu'orpheline, Jane passera le dimanche des mères avec son amant, ultime journée avant son mariage qui approche vite, trop vite... Une belle journée ensoleillée dans la campagne anglaise, empreinte de sensualité et de plaisir mais qui bouleversera à jamais le destin des deux amants.

    Coup de cœur !


  • 20 janvier 2019

    La force du destin

    Vous aimez la campagne anglaise, ses demeures, les histoires d’amour impossible entre maîtres et serviteurs ? Ce roman est non seulement pour vous, mais après sa lecture, vous aurez envie de lire tout ce qu’a écrit Graham Swift, trop méconnu en France, bien qu'il appartienne à la génération talentueuse des Ian McEwan, Martin Amis ou Julian Barnes.

    **Maîtres et serviteurs**

    L’intrigue se déroule le dimanche 30 mars 1924, une seule journée qui a déterminé la vie de Jane Fairchild, servante chez un couple aristocratique du Berkshire. Depuis sept ans, Jane entretient une relation amoureuse secrète avec Paul Sheringham, le fils d’une riche famille voisine, sur le point d’épouser une héritière de sa condition.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    14 janvier 2019

    Émancipation

    Sur fond d'aristocratie déchue, la Première Guerre mondiale étant passée par là, Graham Swift dresse le portrait de Jane, une jeune domestique orpheline qui ne célèbrera pas ce fameux dimanche auprès de sa mère donc mais dans les bras de son amant Paul, fils des Sheringham, qui s'apprête à se marier dans 15 jours avec une riche héritière. Ce livre est un petit bijou, l'histoire d'une émancipation, c'est un roman féministe, le portrait d'un être délicat, romanesque au possible qui ravira les amoureux de Downtown Abbey mais aussi tout ceux qui s'érigent contre les déterminismes.


  • 12 janvier 2019

    Le dimanche des mères

    Angleterre, 30 mars 1924.
    Le jour de la fête des mères, les domestiques ont congé pour aller rendre visite à leur mère. Jane est orpheline et se demande ce qu'elle va pouvoir faire de cette journée : le choix est vaste et l'idée d'avoir une journée rien que pour elle la réjouit. Elle finit par rejoindre Paul, son amant depuis 7 ans, issu d'une bonne famille et promis à une certaine Emma.
    Cette journée est donc la leur et probablement leur dernière. Même si l'histoire se passe sur un seul jour, Graham Swift nous livre ici un roman dense et riche sur le destin d'une jeune femme dans l'Angleterre de l'entre-deux guerre.