Là où les chiens aboient par la queue

Estelle-Sarah Bulle

Liana Levi

  • Conseillé par (Libraire)
    27 décembre 2018

    Là où les chiens aboient par la queue

    Voici probablement le roman le plus vivant de la rentrée littéraire 2018. Avec une bonne humeur sans faille, l’auteur fait parler les membres de sa famille. Ils sont originaires de Guadeloupe et sont presque tous venus habiter en Métropole, soit par choix, soit par la force des choses.

    Ce roman chorale met en scène une famille haute en couleur, des personnages truculents. Ils racontent leur histoire personnelle, leur histoire de famille et à travers ça l’Histoire de la Guadeloupe.
    Estelle-Sarah Bulle a le vocabulaire riche et coloré des Antilles, des expressions créoles ponctuent en finesse son écriture subtile et réfléchie.

    Un premier roman à savourer épicé !


  • 31 août 2018

    Eulalie est une jeune parisienne qui s'interroge sur ses racines antillaises. Pour renouer le fil avec ce passé guadeloupéen dont elle sait peu de chose, elle questionne ses deux tantes et son père. Etrange fratrie qui partage le souvenir d'une terre, d'une langue, d'un nom et d'une lignée.
    Les trois points de vue vont alterner, se compléter ou diverger au gré des échanges pour raconter l'histoire de la famille Ezechiel des années 40 au années 70, de Morne-Galant à Paris en passant par Pointe-à-Pitre.
    Et dans la famille Ezechiel c'est d'abord Antoine, l'aînée, l'originale, l'électron libre du clan qui raconte et transmet.
    Estelle-Sarah Bulle nous livre un premier roman foisonnant et sensible où les trajectoires intimes épousent les contours de l'Histoire collective des Caraïbes françaises. Un grand coup de cœur.