MODULE_BOXES_SEARCH_BOX
 
Advanced Search
Livres Numériques

New Products For March

TEXT_ALL_FEATURED TEXT_ALL_FEATURED

Categories


MODULE_BOXES_BLOGOSPHERE_TITLE

Écriture vive

Écriture vive

L’éditrice Sabine Wespieser a l’œil sûr pour dénicher ces auteurs qui écrivent en musiciens, à l’oreille, enchevêtrant les sons bruts et les harmonies subtiles, la scansion des mots et les lambeaux de poésie arrachés à l’émotion qui passe, à la fugacité du bonheur qui vous effleure de ses ailes de papillon. Léonor de Recondo est violoniste, cela s’entend quand on la lit. Sa mélodie vous attrape à la manière dont le petit Michele, dans Pietra Viva, saisit la main de Michel Ange : avec un naturel et un charme désarmants. Le lecteur est traversé au fil du texte par une gamme émotionnelle qui va de la douleur en sourdine aux éclats de joie mais sait aussi restituer toute sa place au silence. Car l’œuvre de la romancière fourmille de taiseux au silence fécond : il y a Aïta, Dans Rêves Oubliés, qui confesse «ne porter en lui que du silence», un silence qui se meut «comme une force lente, constante, comme une masse ardente.» Il y a le silence de Michel Ange, l’ombrageux qui se tient à distance des hommes, ne supporte pas les explications et les disciples et donnera à celui qu’on lui envoie ce conseil : «Ne me dérange pas et vole tout ce que tu peux.» Il y a enfin celui de Céleste, la petite bonne d’ Amours, qui accouche seule d’un enfant qui bouleversera son destin.

Par Léonor de Récondo
MODULE_BOXES_BLOGOSPHERE_READ

MODULE_BOXES_PAVE_TITLE

Omerta sur la viande...
Syll